• [Live Report] Live On Earth- Paris Attack

    [Live Report] Live On Earth- Europe Attack

    Vous me connaissez, j’ai jamais su faire court. Encore moins pour les reports de concert. Et encore moins quand je suis la seule à avoir vécu un concert et que j’ai envie de le faire partager aux gens à tel point qu’ils auront l’impression d’y être. Donc voilà. Vous êtes prévenues x)

    Ca va être le bordel. Comme d’hab quoi. Mais j’ai vécu ce concert un peu différemment des autres. J’me souviens de choses qui se sont passées mais je suis incapable de les situer de façon temporelle. Donc je vais faire ça un peu comme ça vient et puis advienne que pourra.

    3 semaines/1 mois avant le concert, j’me ballade sur Facebook et je vois que les organisateurs du concert mettent en vente des CD dédicacés. 300 précisément. Dans 100 des CD, il y aura un pass’ pour un High Five event. Le truc bien asiatique qu’on a jamais vu ou presque en France. First Sensibility, je l’ai déjà mais OSEF, le mien il est pas dédicacé. J’ai même pas réfléchi 3 secondes avant d’en acheter un. J’étais déjà un peu dans le rouge mais bon. On a qu’une vie. Et puis c’est cool les CD dédicacés…

    Le 30 Avril, j’étais dans le train à 8h21. Pendant le trajet d’un peu plus de 2h, j’ai écouté quoi ? Les VIXX. J’aime bien pas faire les choses comme tout le monde. Mais la voix de Leo m’apaise donc.

    Arrivée vers 11h et quelques à Montparnasse, j’me mets en quête d’une prise électrique pour charger mon téléphone qui affiche déjà 70% de batterie. J’le hais. Heureusement à la gare, ils sont intelligents. Dans les salles d’attente y’a des prises. Des prises normales pour les feignasses comme moi et des prises reliées à des pédales de vélo pour les sportifs. Pédale et t’auras de l’électricité. J’aime l’idée. Mais pas à 11h du matin. Encore moins quand on n’a pas mangé.

    Commence une longue attente. Ma pote arrive dans 40 minutes. C’est long 40 minutes quand t’as rien à faire à part éviter les pigeons qui te foncent dessus parce que les pigeons parisiens sont des fous furieux. J’finis par la récupérer et là, direction B&B porte de la Villette à 45 minutes de là. Le métro… J’aime pas le métro il fait trop chaud. J’ai découvert que mon pull B.A.P, ba il tenait vachement chaud en fait… Arrivées à l’hôtel, ma pote se douche et se maquille pendant que je matte les infos de M6. Ils m’ont vendu du rêve avec leur baleine échouée.

    Vers 12h45 on décolle enfin. Je commence à avoir l’adrénaline qui monte. Pause déjeuner à McDo. Y’avait au moins 500 personnes là dedans et il fait 48°C. Au moins. J’me contente d’une boite de nuggets et d’un Coca. J’avais plus faim depuis le temps et j’étais nerveuse. Un peu.

    13h30, on décolle enfin vers le Zénith. Enfin de la population Babyz. Y’avait tellement rien de reconnaissable aux environs que pendant 3 minutes, j’me suis demandée si on était bien au bon endroit. Je dégaine mon téléphone pour communiquer avec celles qu’on doit rejoindre. Mes chouchoutes~ Je suis un peu nerveuse parce que, mine de rien, c’est la première fois que je les rencontre mais je sais que ça collera. On fera ce qu’il faut pour.

    Chouchoutes trouvées, on part à la recherche d’un membre du staff de B.A.P France. Elles ont eu la bonne idée d’instaurer des numéros. Premier arrivé, premier servi. Elles ont dans l’idée de nous faire entrer en fonction de notre numéro. En théorie belle idée, en pratique, c’est pas demain la veille que j’obéirais à quelqu’un qui n’est pas le staff officiel du Zénith. Surtout que j’avais le numéro 563 et mes amies, elles étaient dans les 300 et quelques.

    Je suis VIP chérie, je fais ce que je veux.

    Commence la longue attente. On a passé notre temps à biatcher les autres personnes. Les nanas venues trop apprêtées, le mec avec son t-shirt imprimé ballons, le père de famille venu avec son pare-soleil Titi. Ouais, j’ai pas compris non plus mais admettons. On était posées sur un muret, on regardait les gens passer et on biatchait. C’était vraiment cool.

    Vers 17h30, le staff de B.A.P France se remue et nous fait nous ranger deux par deux en fonction de notre numéro. Ou pas. On a attendu qu’elles regardent ailleurs et on a rejoint mes potes. Pas que ça à foutre d’attendre que 200 personnes passent devant moi. Et puis quoi encore ?

    18h30 ça bouge enfin. Tout le monde debout, on va rentrer dans le Zénith. J’ai jamais vu une ouverture des portes à l’heure, c’est la première fois. On fait la queue comme à Mickey. Et là, sur l’écran à côté de l’entrée, le message change. D’un coup il y a écrit « Bon concert les Babyz ». Étrangement, ça met dans l’ambiance et tu commences à réaliser.

    Première vague de vigiles franchie sans problème. Forcément j’avais pas de sac. J’me suis juste fait palper le Matoki que j’avais dans ma poche ventrale. Je l’avoue, c’était suspect. Deuxième vague de vigiles. Mini instant de stress : la machine veut pas lire le code barre de mon billet. Finalement on entre.

    C’est étrange d’entrer dans un Zénith presque vide. Y’avait 300 personnes devant nous. Pas beaucoup de niveau sonore du coup. C’était reposant. Les vigiles nous donne les cordons avec les pass VIP. C’est marrant ce truc. Mais bon, y’a mieux qui nous attend.

    Avec les filles qui ont acheté des CD dédicacés, on va les chercher. La nana vérifie les factures, les noms, prend un CD au pif et te le donne.

    Quand elle m’a tendu mon CD, j’ai su que j’avais le pass’ dedans. J’le sentais. Déjà parce que j’ai une chance de cocu pour ce genre d’évènements, mais je sais pas… j’le savais. J’le savais depuis que j’étais réveillée le matin en fait. J’le sentais arriver gros comme une maison. Ba j’ai pas été déçue. A peine j’ai ouvert le CD que je l’ai refermé. Il était bien là le pass’ pour le High Five. Il me faisait de l’œil. On m’a maudit et j’me suis maudite. Et puis j’ai eu envie de pleurer et j’ai commencé à trembler. Mais j’ai lutté. On est entrées dans la salle. Pas d’avancée de scène et des gradins complètement vides. Normal, les places normales on pas encore commencé à entrer. Troisième vague de vigiles à l’entrée du Carré Or. On s’est foutu sur la gauche le long des barrières. Le Carré Or il faisait quoi ? 5 mètres de long. Autant dire qu’on avait l’impression d’être sur scène.

    Une autre attente commence. On a 1h à tuer avant que ça commence. Alors on recommence à biatcher dans la joie et la bonne humeur. Les gradins se remplissent de fans. D’hystériques aussi. Qui se mettent à hurler des « Zelo oppa ! ». Wait… What ? Oppa ? Mais t’as quel âge pour appeler Zelo « oppa » ?! J’aime pas les hystériques. Alors quand y’en a une qu’à gueulé « YongGuk ! » derrière moi, j’ai naturellement répondu « Et ma main dans ta gueule ?! ». C’est parti comme ça, j’ai pas contrôlé. Et c’est là que je me suis rendue compte que je l’aimais peut-être un peu plus que je pensais le BYG…

    A un moment, les écrans géants s’allument. On a le droit à une pub pour Asian Airlines. Pourquoi pas. Et puis c’est au tour de l’écran géant du Zénith. Ils nous passent de la pub. De.la.pub. Pour Vivel Dop. Et c’est juste étrange. Mais ça donne le départ. Les gradins et la fosse sont pleins. Y’a peut être 300 places qui ne sont pas vendues mais elles sont tout en haut des gradins, masquées par un grand rideau.

    Les lumières s’éteignent et c’est la folie. Un avion qui décolle fait moins de bruit. C’est la première fois que j’ai les tympans qui saignent alors que ça a pas commencé.

    Earth need Justice

    Comme tous les concerts, on a le droit à un VCR d’introduction. VCR qui raconte qu’une soucoupe volante à été vue dans le ciel. L’arrivée des B.A.P sur notre terre quoi. La musique de fond c’est l’intro de leur dernier CD. Mais pas que, y’a des vibrations énormes et j’ai le cœur qui vibre dans ma poitrine. C’est un peu dérangeant. Surtout que leur intro, elle dure au moins 2 minutes. Et c’est long 2 minutes quand ton cœur il fait des maracas dans ta cage thoracique. Très long.

    D’un coup, plus rien. Le calme. Et les premières notes de One Shot.

    Hystérie est un mot bien faible pour décrire ce qui s’est passé ensuite. C’était incroyable. J’veux dire, j’ai fait Super Junior, INFINITE et SM TOWN, jamais j’ai entendu autant de bruit et de cris. Mais OSEF, je voulais que le premier que ma rétine voit soit BYG. Alors quand on les voit apparaître, moi, je cherche celui avec la main en l’air. Ba oui, parce qu’il jacte au début de One Shot le garçon. Dans le contrejour, j’le repère et je vois sa coupe. Il a les cheveux bouclés et en V. Littéralement. J’ai eu un moment de doute. Mais quand les lumières s’allument et que tu vois la gueule et le corps qui vont avec les cheveux, ba tu te dis que le mec il aurait pu venir avec la coupe de DJ Ozma que t’aurais eu envie de l’épouser quand même.

    One Shot en live, elle envoie du lourd. Du très, très lourd. C’est une de leur meilleure chanson en même temps. Et puis ils sont magnifiques. J’aime pas DaeHyun en blond en temps normal mais là, j’peux pas lutter quoi. Le type il est sublime et il t’envoie des notes de fou furieux.

    Après One Shot ils enchainent avec Badman et Power. T’as pas le temps de faire retomber la pression avec eux. Badman c’est DaeHyun qui me l’a fait aimer. Avec sa note de fin qui est magnifique. Alors je l’attendais au tournant. J’ai pas été déçue. Et Power c’est juste une de mes chansons préférées. Alors j’ai bien kiffé.

    Earth need Love

    Après on a le droit à un petit VCR ou JokoMato (le Matoki de YoungJae) essaye d’expliquer à TotoMato (le Matoki de Zelo) ce qu’est l’amour. Tu vois les deux lapins qui tapent la discut’ sur écran géant. En coréen bien sûr mais sous-titré en français. Sous-titré dans un français juste impeccable. J’ai halluciné. Elle est loin la traductrice du SM TOWN. Y’avait pas une faute quoi O_O Donc JokoMato essaye de lui faire entrer dans la caboche à coup d’exemple foireux ce qu’est l’amour. Mais TotoMato qui est l’innocence (et un peu la connerie, avouons-le) incarné, il capte que d’al. Exemple quand JokoMato lui dit que l’amour, ça donne chaud et mal au cœur, TotoMato répond : l’amour c’est la grippe ! Hum… A la fin, JokoMato finit par s’énerver et lâcher l’affaire. Il demande à ShiShiMato (le Matoki de Bang) de reprendre l’affaire. Et là, la voix de YongGuk lâche un « Love is Lovesick » ou « Love is sick ». Enfin un truc avec « love » et « sick » dans le même phrase x)

    Pas besoin d’avoir fait St Cyr pour savoir que la chanson d’après, c’est Lovesick. Chanson que j’avais, personnellement, complètement oublié. Ils reviennent avec leurs costumes motif galaxy et c’est parti pour une chanson dans la joie et la bonne humeur. Et v’la que ça distribue des sourires à tout va et que ça fait n’importe quoi et que ça saute partout. On a le droit au premier sourire de Bang et mon cœur a raté un battement… ou deux.

    A la fin de la chanson, un comptoir de Starbuck est installé sur scène. Un des danseurs fait barman et c’est parti pour la communication avec le public. Enfin pour Zelo et JongUp. Tous les deux, ils vont voir des gens du public pour leur demander ce qu’ils veulent boire. Jus d’orange ou café froid u_u Ni l’un ni l’autre mon capitaine. JongUp, dans toute sa candeur, a été vers un fanboy et lui a demandé ce qu’il voulait. Le type a répondu « toi ». Ba fallait pas poser la question x) Inutile de dire que les autres B.A.P étaient bidonnés.

    Faut toujours pas sortir de Saint Cyr pour comprendre qu’ils vont enchaîner avec Coffee Shop. C’est pas une chanson que j’apprécie particulièrement – j’irais même jusqu’à dire que je l’aime pas – mais au moins elle est douce et on peut se poser 3 secondes pour tous les observer. Mais on observe pas longtemps.

    L’heure de ma mort à sonner ils enchaînent avec Body & Soul. Clairement, cette chanson, c’est une chanson porno. Entre les paroles, la voix de YongGuk au début qui te dit « Turn the lights off » et la mélodie, c’est un appel aux hormones en folie. Mais en live, avec la choré qui va avec… Je crois que la température du Zénith a augmenté de quelques degrés. Personnellement, j’me suis fait plaisir. Mon regard a joué au tennis entre YongGuk et JongUp. YongGuk parce que c’est YongGuk et JongUp parce qu’il a un putain de déhanché qui pourrait faire saigner du nez une nonne. Et puis quand ils se déhanchent tout en remontant leur t-shirt… J’vais me noyer dans ma bave je reviens.

    [Live Report] Live On Earth- Paris Attack

     

    Earth need Passion

    Après tout ça, il faut bien un petit VCR pour se calmer. Des citations défilent sur l’écran noir. J’en ai pas retenu une seule. Mais le message était clair : bats-toi pour tes rêves et fais en sorte de vivre la vie que tu veux vivre. Si c’est pas un VCR inspiration Bang YongGuk moi je suis un poney.

    Punch. Oh yeah ! Elle envoie du pâté cette chanson. YongGuk est tout de noir vêtu et il a eu la bonne idée de mettre une veste en cuir… Mais qu’une seule manche. Du coup ça le fait chier parce que ça glisse tout le temps et il passe sa chanson à la remonter x) Sinon les types se sont tapés un petit délire. Ils ont monté ça comme si c’était un combat de boxe. JongUp et DaeHyun font style qu’ils s’affrontent. Ça ressemble à rien mais c’est drôle x) Surtout que, emporté par dieu seul sait quoi, DaeHyun a choppé une bouteille d’eau et l’a fait tourné autour de lui. Il a foutu de l’eau partout et JongUp qui est arrivé en courant, a glissé et s’est vautré comme une vieille bouse XD Les autres étaient bien morts de rire… Sans compter Zelo qui regardait JongUp qui était par terre sans bouger u_u Il avait pas envie de l’aider à se relever je crois u_u

    No Mercy. Ma chanson titre préférée. Et là j’ai un bon vieux frisson parce que je sais que la chanson d’après c’est Bangx2 et que ça va être ma deuxième mort de la soirée. No Mercy, rien à dire. C’est carré et maîtrisé, Bang a viré la veste et moi je suis contente. Sauf que pépère il a mis un t-shirt sur lequel il manque les côtés et on voit bien qu’il est très, mais très sec. Toutes ses côtes ressortent. Faut manger hein…

    [Live Report] Live On Earth- Paris Attack

    Bangx2. Black Out pendant les 30 premières secondes de chanson. J’bouge plus. Bang YongGuk chante. Il CHANTE bordel ! Et moi je crève une deuxième fois. Il m’a vendu du rêve en boite. Et puis y’a pas à chier, Bangx2 c’est juste une tuerie comme chanson. Tout le monde gueule, tout le monde crie, on fait du pogo et tout le monde en redemande \o/

    Earth need Emotion

    VCR ? Pas VCR ? Sincèrement je m’en souviens plus. Ils sont revenus pour chanter Rain Sound et ils étaient beaux. Habillés tout simplement mais très, très bien. J’ai eu les larmes aux yeux avec Rain Sound. Ca a pas coulé mais c’est une chanson magnifique et ils avaient l’air complètement habités. JongUp a pas fini la chanson avec eux parce qu’il est parti se préparer pour son solo.

    Le solo de JongUp. On va pas se mentir, on se doute bien que si JongUp fait un solo, c’est pas pour nous apprendre la recette de la tarte aux fraises de sa mère. JongUp il vient pour danser et plus si affinité. Et y’a eu plus. C’était flagrant. Le type il arrive trop classieux avec sa chemise pas boutonnée jusqu’au bout, sa veste de costard et son chapeau. À partir du moment où il a jeté son chapeau, on savait qu’on allait avoir le droit à un striptease. Pas loupé. Il a dansé – comme un dieu soit dit en passant – et il s’est dépoilé. Le chapeau, la veste et la chemise. Torse – très bien charpenté le jeune homme – à l’air, tablettes de chocolat à gogo, en veux-tu en voilà, choisis ton carré c’est moi qui régale, vous battez pas y’en aura pour tout le monde~ Et, détail important, JongUp il avait un caleçon rouge.

    Save me. B.A.P ou l’art et la manière d’éteindre en 3s le feu qu’a provoqué JongUp 2 minutes plus tôt. Pour moi c’est le retour de l’envie de chialer. Mais non. Y’a un truc qui m’a bloqué. Je cherche encore quoi mais j’ai bloqué.

    Earth need Happiness

    On le sait tous, pour avoir inventé le concept des B.A.P, faut avoir fumé de la bonne. Mais pour pondre le concept de ce VCR là, faut l’avoir fumé et se l’être injecté en intraveineuse… Le grand gourou de la planète Mato nous annonce qu’il a envie de tester le taux de phéromones et de testostérone des humains et que sais-je encore. Admettons. Pour tester tout ça, il faut qu’on danse. Admettons. La chorégraphie qu’on doit apprendre va être diffusée sur l’écran. Admettons. Deux danseurs avec des masques de chevaux sur la tête vont nous aider à apprendre la dite chorégraphie. Pardon ?! Ouais. En plein milieu de la scène y’avait 2 danseurs avec des têtes de poneys qui faisaient la chorégraphie. On a le swag chez les B.A.P.

    Nous voilà donc parties à faire une chorégraphie à la con en compagnie de deux poneys. Je vous laisse imaginer la tronche des vigiles et des parents de la salle. Dire qu’ils se sont foutus de nous est un euphémisme…

    Check On. Revoilà les B.A.P avec leur merveilleuse choré ! Ouais on l’a pas apprise pour rien c’est pas la fête alors dansons la avec eux. C’était magique de voir 5000 personnes faire la même choré. Et c’était encore plus magique de voir la gueule des vigiles XD En plus c’est le retour des smiles à tout va. Que demander de plus ?

    Excuse Me. Sans conteste ma chanson préférée du mini album deBadman. Elle roxxe cette chanson bordel. Et c’est le retour du grand n’importe quoi comme pour Bangx2. SPY. Chui amoureuse de cette chanson depuis qu’ils se sont décidés à la faire ne perf’. C’est la St JongUp et franchement c’est bien. Ca court, ça saute, c’est heureux d’être là et ça se voit.

    Hurricane. Ambiance boite de nuit dans la salle. HimChan, au lieu de se faire chier à chanter sa partie, il a tendu le micro vers nous. Un peu diva mais c’était kiffant. Et au moins on pourra pas lui dire que son accent est à chier x)

    Dancing in the Rain, Stop It et Crash. Ces 3 chansons sont des concentrés de bonne humeur. Ils ont distribués des sourires à tout va, des coucous, ils ont lancé des cœurs. Ils puaient le bonheur et la joie de vivre et c’était extrêmement communicatif. Ils étaient magnifiques. Et le petit dépoilage de YongGuk par les autres membres n’était pas pour me déplaire~

    [Live Report] Live On Earth- Paris Attack

     Bon et juste après les mecs nous ont pris pour des crétins en annonçant que c’était la fin du concert… Mais oui les gars, bien sûr. Vous avez pas fait Warrior ni 1004 et vous voulez nous faire croire que c’est fini. Nous prenez pas pour des raisins ==’’

    Earth need You

    1004. Oh comme c’est étrange, ils font leur chanson titre. Ils sont beaux en plus. C’est pas ma chanson préférée mais elle passe vraiment, vraiment bien en live.

    Retour des raisins, ils refont style que c’est la fin. Arrêtez… Envoyez Warrior et on en parlera peut-être après quoi u_u

    Warrior. Best.Song.Ever. En live, en concert, Warrior c’est juste THE chanson. J’ai jamais vu un public aussi transporté et investi. Les fanchants, les paroles, les sifflets, les cris, les applaudissements. Tout était d’une perfection impossible à décrire. Warrior c’était LA chanson du concert.

    Après ça, ils reparlent un petit peu, font des sourires et des cœurs et finissent par sortir de scène. Contraints et forcés pour DaeHyun qui avait l’air de se trouver très bien parmi nous~

    Le concert était censé se terminer comme ça.

    Censé.

    [Live Report] Live On Earth- Paris Attack

    A Londres, quelques jours plus tôt, les fans se sont tirés juste après Warrior. Pourquoi ? Personne le sait. Mais elles ont été bien connes. A Séoul, ils ont fait une dernière chanson après Warrior et c’est With You. A Londres, elles se sont tirées. A Paris, le concert aurait du s’arrêter également après Warrior. Sauf que nous, les françaises, on fait jamais rien comme les autres veulent. Quand on a décidé de camper et de pas bouger, il faudrait une attaque nucléaire pour nous déloger. Et encore. Dans la salle, personne n’a bougé d’un nanomètre. Et on s’est remise à gueuler, à scander le nom des B.A.P et à faire des trucs digne d’une finale de coupe du monde dans un stade de foot. On aurait pu le faire pendant une demie heure je pense.

    With You. Et ouais. La classe à Dallas, on l’a eu notre rappel. Ils sont revenus avec les t-shirts de la tournée. Sauf YongGuk qui avait un t-shirt blanc. De toute façon il fait toujours ce qu’il veut le leader. Et c’était beau. Toute cette communion avec le public, ces sourires qui disaient clairement qu’ils étaient heureux d’être là. Du coup la fanbase avait préparé des banderoles à lever pendant With You. Comme on pensait pas l’avoir on les a levé avant mais OSEF, on les a ressorties pendant With You. J’aime autant les océans de bannières que les océans de lightsticks sérieux. Et les larmes de DaeHyun... Ba c'est beau quoi.

    J’vous ai déjà dit que YongGuk il était magnifique ? Non parce que c’est vrai. Mais vraiment. J’ai bien pris mon temps de tous les regarder. J’ai pas chialé alors ça aide. Encore une fois c’était pas loin. Mais non. Ils ont mis du temps à partir encore une fois. DaeHyun a encore une fois été le dernier sur scène. Il a un sourire magnifique ce type. Oui, lui aussi. Tout le monde est magnifique avec moi en fait u_u

    Et puis, fierté personnelle, With You, ils l’ont pas fait à Düsseldorf non plus. Ils l’ont fait qu’en France. Ils ont dit qu’ils l’avaient fait dans le pays dans lequel ils se sentaient le mieux.

    Un petit mot sur les instants de discussion avec les fans. Je suis totalement incapable de me rappeler qui a dit quoi dans quel sens et à quel moment alors je vais tout foutre en vrac. Pareil y’a des moments du concert que je suis incapable de resituer.

    - A la fin de Stop It, juste avant Crash, HimChan il a arrêté de bouger et il a dit « J’ai faim ». Il a enchainé sur « Je veux un croissant » et DaeHyun sur « Je veux une baguette ». JongUp voulait du foie gras et ils se sont tous accordés pour dire qu’ils voulaient manger ça

    - A la fin du concert, HimChan a dit « Vous avez kiffé ? ». Léger moment de flottement dans la salle quand même à ce moment là

    - Ils ont répété au moins 500 fois qu’ils allaient revenir bientôt

    - Ils ont fait un concours de popularité. Chacun disait bonjour et on devait montrer à quel point on l’aimait en faisant du bruit. YongGuk a gagné haut la main. Il a même pas eu le temps d’ouvrir la bouche que tout le monde criait. Il a pas eu le loisir d’en placer une et il était tout gêné à la fin.

    - Ils nous ont fait chanter « Aux Champs Elysées ». Et vu leur tête, ils pensaient pas que ça prendrait si bien. Ils nous connaissent pas. Une fois qu’on est parti on s‘arrête plus

    - HimChan a passé son temps à tripoter le cul de YoungJae

    - En pleine chanson, HimChan a tout laissé tomber pour aller chercher l’appareil photo du staff pour nous prendre en photo. Et il nous a demandé de lever les bannières pendant With You

    - Ils ont découvert un truc typiquement français qui les a bien fait marrer. Un de nos « chant » de stade de foot. Ils nous ont écouté le faire et quand on a arrêté, YoungJae a recommencé à chanter et on a suivi le mouvement

    - JongUp nous a demandé si on avait aimé ses tablettes de chocolat

    - Les talk étaient entièrement en anglais et français, pas un mot de coréen

    - JongUp est celui qui a le meilleur accent en anglais et français

    - Zelo nous a posé deux fois la même question mais personne a compris. Du coup il s’est mis à bouder x)

    - A la fin du concert, HimChan nous a demandé qu’elle était leur chanson de début mais comme il parle trop bien anglais, personne a compris donc on faisait que hurler comme des patates u_u

    Y’a certainement d’autres trucs qui me reviendront un peu plus tard. Mais je crois que c’est le plus important là. Et puis HimChan a dit « kiffer ». Concrètement, c’est un des trucs qui m’a fait le plus tripper du concert.

    Bref, je m’éparpille. Revenons au concert.

    Après With You c’est la fin du concert. Les lumières se rallument, les gens commencent à bouger. Et là, un autre genre de stress monte. Je récupère mon CD dédicacé et mon pass et je pars à la recherche de l’escalier P, là où ça doit se dérouler. Une fille du staff nous dirige. On se retrouve de nouveau dans la salle. Les vigiles nous engueulent. Ils veulent pas qu’on reste là parce qu’ils démontent la scène et c’est dangereux. Mais nous on bouge pas. En plus ils sont contradictoires dans leurs ordres.

    On est au final une petite cinquantaine. Sur la centaine prévue, c’est limite. Peut être que tous les CD ne se sont pas vendus. Ou alors, à l’image des filles que j’ai croisées en sortant, les gens pensaient qu’ils avaient le temps d’acheter des goodies avant de venir. Mais non. Elles se sont fait refouler. Les pauvres.

    Les vigiles ferment les entrées et nous mettent en rang les unes derrières les autres. Y’a 4 ou 5 files. En face de nous, un rideau noir, tiré. Ils sont derrière. La fille derrière moi me raconte des conneries. J’y réponds sans trop capter. En vrai je suis en train de faire une crise de tachycardie. J’ai les mains qui tremblent et j’ai l’impression que je vais crever.

    Parce que derrière ce putain de rideau, à 5m même pas, y’a les B.A.P, certes, mais y’a aussi YongGuk. Un mec que je vénère et que j’aime encore plus après ces 2h30 de concert. La première ligne se met en route et disparaît derrière le rideau. Dans ta tête tu te dis « Quelle main faut que je sorte ? ». Histoire de l’essuyer un peu sur ton jean parce qu’elle est moite.

    Et puis c’est à notre rang d’y aller. On passe le rideau et ils sont là. Ils étaient alignés derrière une table, encore en tenue de rappel. Zelo – YoungJae – JongUp – YongGuk – DaeHyun – HimChan. Le quatrième. Bang est quatrième. Le cerveau enregistre quelque part que t’as encore un peu de temps devant toi avant de mourir.

    Et en fait non. Parce que le premier te tue aussi. J’ai juste le temps de dire à la nana derrière qu’il faut sortir la main droite que je me retrouve face au sourire de Zelo. J’lui ai lancé des cœurs et des paillettes. Un camion citerne de cœurs. Il est beau Zelo. Et il est grand, c’est pas une blague. Je suis pas petite mais j’ai levé la tête. Il est chou. Son sourire donne envie de le papouiller. Une tape dans la main et c’est au suivant.

    YoungJae. Forcément je baisse la tête il est une chouille plus petit que moi. Toujours le même smile.

    Après, JongUp. Et là c’est le drame. J’me souviens pas de JongUp, de sa taille, de son sourire, de son regard ou de la taille de ces mains. J’me souviens juste qu’il était là et qu’il était juste avant YongGuk. Il aurait bien pu me chanter la macarena en tutu tout en faisant du Harlem Shake que j’aurais rien compris. J’lui ai tapé dans la main par réflexe j’crois. Il aurait pu me tendre son pied que j’aurais fais pareil.

    Le high five, c’est particulier comme truc. Tu défiles, c’est à la chaine, t’as pas le temps de comprendre ce qui se passe encore moins de taper la discut’ avec le mec que t’as en face. Sauf la nana devant moi apparemment. Elle avait décidé de raconter sa vie à DaeHyun. Depuis sa naissance. Je sais pas ce qu’elle foutait. Je sais pas si je dois la maudire ou pas. Parce que pendant qu’elle blablatait, moi j’étais face à Bang YongGuk. A BANG YONGGUK BORDEL DE MERDE !

    YongGuk et son immense sourire plein de gencives, YongGuk et ses cheveux en bataille, YongGuk et son pull blanc, YongGuk et sa main tendue vers toi. Et toi, ta mère t’a bien élevé. Alors tu tends ta main. Et tu tapes dans la sienne. Mais l’autre a pas fini de jacter. Alors tu gardes sa main dans la tienne. Et puis tu le regardes aussi. Et il te regarde. Et tu lui racontes tout un tas de trucs avec tes yeux. Et lui il te regarde aussi. Et YongGuk, quand il te regarde, t’as juste l’impression que t’es la personne la plus importante du monde. Il a un regard tellement doux et serein. Et puis couplé au sourire… À ce moment-là, je crois que j’ai quitté mon corps. Je savais même plus comment je m’appelais.

    Mais l’autre… elle a pas fini. Elle continue. Et ta main elle est toujours dans celle de YongGuk. Alors t’as un réflexe d’une connerie monumentale. T’écartes un peu les doigts. Et lui il fait la même chose. Et toi tu passes tes doigts entre les siens. Et il fait la même chose. Et, pendant 2 secondes, t’as les doigts entrelacés à ceux de YongGuk. Comme si c’était le truc le plus naturel du monde. Le tout droit dans les yeux avec un grand sourire. Je savais déjà plus comment je m’appelais, mais là, ça a été pire que tout.

    Et la nana d’à côté a fini son roman et elle a avancé. Du coup, tu lâches YongGuk pour passer à DaeHyun qui t’aveugle avec son sourire à 10 000 Watt. Il te dit « merci » avec un sourire qui fait 3 fois le tour de sa tête.

    Et HimChan. Ca dure deux secondes mais j’ai eu le temps de me rendre compte d’un truc : HimChan, il a les mains les plus douces du monde. Bon, c’est une princesse, c’est normal, mais j’imaginais pas ça. On sait pas ce que c’est la douceur tant qu’on n’a pas tripoté les paluches d’HimChan.

    Après les vigiles te poussent vers la sortie du truc. J’aurais été toute seule, j’me serais roulée en boule pour pleurer et j’aurais attendu la mort. J’ai senti les larmes monter à la vitesse de la lumière. Mais je me suis contenue parce que j’étais la seule de mon groupe à y être allé. Mais j’ai pas pu m’empêcher de kyatter un peu. Trois secondes. Après je suis redescendue et je suis allée chercher des goodies. Ils se sont fait piller les types. Tous les posters sont partis. Mais genre tous. Il en restait plus un. J’m’en fous j’en voulais pas. Moi je voulais un sweat et un t-shirt. Que j’ai eu d’ailleurs. Mais on s’en fout de ça.

    Après faut sortir du Zénith. Armée de mon nouveau sweat, de mon t-shirt et de mon smile à 10 000 dollars à cause du high five je sors du Zénith sur un « Bonne soirée, vous êtes très charmante » d’un des vigiles du Zénith. Je sais oui, merci. Tout le monde est charmant après avoir passé une putain de soirée.

    Et puis c’est le debrief’ concert. On crie, on kyatte, on chouine, on a des cœurs plein les yeux et les hormones en ébullition. Enfin surtout moi. YongGuk il est parfait. Et encore plus vu de près. Je suis amoureuse de ce type. Bon c’est pas d’hier mais là c’est encore pire.

    Voilà. En gros (==’’), le concert des B.A.P c’était ça. Un concert de 2h30 de pure folie avec 6 lapins surexcités qui envoient du rêve par paquet de 12. Un public qui réagit au doigt et à l’œil et qui en redemande. Une putain de communion entre les artistes et leurs fans. Un truc que je pourrais recommencer demain s'ils reviennent. Même pas peur. Parce qu'ils sont juste magiques les types. Ils font le show, ils font leur taf et ils le font très bien.

    Je mentirais si je disais que j'ai réussi à les regarder tous, tout le temps. Chui une Bangster à 100% alors forcément, j'ai plus pisté YongGuk. Mais DaeHyun et YoungJae étaient souvent de notre côté alors je les ai regardé aussi.

    DaeHyun il a né pour chanter et pour être sur scène. Il vit les concerts il est complètement habité. YoungJae, j'pensais pas mais il est très séducteur. DaeHyun aussi mais c'est pas la même séduction. YoungJae il est toujours a la recherche de l'eye contact, il va beaucoup vers le public pour avoir des interactions. DaeHyun c'est plus de la séduction dans le style "Regarde tout ce que j'ai à t'offrir~". Ca se voit dans le sourire et le regard aussi. Le p'tit sourire en coin et le regard langoureux c'est DaeHyun. Le méga smile et le regard qui pétille c'est YoungJae. En vrai, leurs voix elles se marient trop bien.

    HimChan est plus en retrait. Il fait son job et il le fait bien mais il est vraiment actif dans les Talk. Il fait vraiment deuxième leader. C'est lui qui parlait le plus après YongGuk. Et puis c'est un vrai paparazzi.

    JongUp est plus calme aussi. De toute façon, tout le monde paraît calme à côté de l'excité de la vie qu'est DaeHyun. C'est un fou lui. Zelo, même si on connait pas le groupe, on voit tout de suite que c'est le maknae. Il est trop chou ce gamin. Trop de cuteness dans son sourire. Il te ferait faire n'importe quoi. Sincèrement. J'l'ai redécouvert pendant le concert.

    Et YongGuk... YongGuk c'est une autre histoire. Histoire qui ne sera pas développée ici parce qu'ici, c'est déjà bien assez long~

    See you~

     

    [Live Report] Live On Earth- Paris Attack

    Sinon mon CD dédicacé, c'est celui de YongGuk~

     

    « Mon quart d'heure de gloire... Acte 04

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :